Colonie

En biologie, une colonie est un groupe d'organismes individuels appartenant à la même espèce vivant rassemblés selon un mode de vie spécifique.


Catégories :

Écologie des populations - Microbiologie

Recherche sur Google Images :


Source image : humour.cote.azur.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • De toute maniere, dans l'absolu une colonie est pure... je pense que c'est ... traces de vie sont des traces laissées par des organismes multicellulaires, ... (source : e-sante.futura-sciences)
Colonie de Fous de Bassan sur les falaises de l'île Bonaventure.
Une grande colonie de 60 000 couples de Manchots royaux (Aptenodytes patagonicus) dans la plaine Salisbury en Géorgie du Sud.

En biologie, une colonie (du latin colonia) est un groupe d'organismes individuels appartenant à la même espèce vivant rassemblés selon un mode de vie spécifique. Généralement, la vie en colonie leur apporte des avantages tels que de plus fortes défenses, la possibilité de s'attaquer à des proies plus importantes, etc. Certains insectes (fourmis et abeilles, par exemple) ne vivent qu'en colonies. La galère portugaise est un exemple de colonie de quatre polypes différents.

Une colonie d'organismes monocellulaires est nommée aussi organisme colonial. L'organisme colonial fut certainement la première étape vers la constitution d'organismes multicellulaires au cours de l'évolution. La différence entre un organisme multicellulaire et un organisme colonial est que les organismes individuels appartenant à une colonie sont capables de survivre par eux-mêmes s'ils en sont scindés, ce qui est strictement impossible pour les cellules d'un organisme multicellulaire (par exemple les cellules du foie). Les algues de type Volvox sont un exemple de cas limite entre ces deux situations.

En introduisant le concept de mosaïque, Georges Chapouthier a proposé le passage de l'organisme individuel à la colonie par l'application de deux principes généraux, qui gèrent l'accroissement de complexité dans le vivant : "juxtaposition" d'entités semblables, puis "intégration" de ces entités dans des structures plus complexes, dont elles forment alors des parties. Ces deux principes peuvent s'appliquer autant aux organismes multicellulaires qu'aux colonies de polypes ou d'insectes sociaux ainsi qu'aux sociétés de primates[1].

Une colonie bactérienne est définie comme un groupe de microorganismes vivant à la surface ou à l'intérieur d'un milieu de culture solide, le plus souvent cultivés à partir d'une cellule unique.

Voir aussi

Références

  1. Georges Chapouthier, "L'homme ce singe en mosaïque", Editions Odile Jacob, Paris, 2001


Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : colonie - organismes - multicellulaires - individuels - vivant - colonial - cellules - groupe - appartenant - vie - insectes - polypes - mosaïque - georges - chapouthier - principes - entités -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonie_(biologie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 27/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu