Symbiose

La symbiose est une association intime et durable entre deux organismes hétérospécifiques, quelquefois plus. Les organismes sont qualifiés de symbiotes, ou, plus rarement symbiontes ; le plus gros peut être appelé hôte.


Catégories :

Botanique - Symbiose

Définitions :

  • Association durable et fréquemment obligatoire entre individus d'espèces différentes pendant tout ou partie de leur cycle de vie. Il existe de très nombreuses formes de symbiose (anémone de mer / poisson clown ; vache / bactéries digestives ; puceron / bactérie intracellulaire).... (source : docsciences)
  • association de plusieurs êtres vivants (source : monjardin27.free)
Association symbiotique d'une bactérie et de l'aulne dans un nodule fixé sur une racine.

La symbiose est une association intime et durable entre deux organismes hétérospécifiques (espèces différentes), quelquefois plus[1]. Les organismes sont qualifiés de symbiotes, ou, plus rarement symbiontes (par utilisation de la traduction de symbiote en Anglais)  ; le plus gros peut être appelé hôte.

Origine

Albert Bernhard Frank propose le terme de symbiotismus en 1877[2], terme progressivement accepté par la communauté scientifique suite aux travaux d'Anton de Bary qui donne la définition la plus large de la symbiose en étudiant alors au microcope les stades de croissance et de reproduction des lichens mais aussi leur adaptabilité qui rend leur survie envisageable durant l'hiver[3]. Définissant le mot symbiose comme la vie en association (notion d'interaction biologique) de différentes espèces, cette notion incluait par conséquent le parasitisme. Actuellement, la notion de symbiose est restreinte aux associations à bénéfice mutuel et , dans son sens strict, de type obligatoire, les symbiotes ne pouvant survivre séparément.

En ce sens, la symbiose n'est pas une association à bénéfices réciproques («gagnant et gagnant») comme généralement énoncé[4]. Elle l'est dans le sens où «survivre c'est transformer les inconvénients en avantages et éviter que les avantages deviennent des inconvénients»[5], pour peut-être se survivre[6].

La symbiose est une association à caractère obligatoire ou non ainsi qu'à avantages et/ou inconvénients réciproques et partagés, entre partenaires ("locaux") avec des bénéfices ("globaux") sont pour la nouvelle entité émergente[7].

La symbiose peut être de deux types :

Différentes catégories de symbioses

Différentes catégories de symbiotes

Exemples de symbioses

Le lichen est un exemple d'association symbiotique de deux espèces de règnes différents : une algue unicellulaire ou une cyanobactérie, et un champignon.

Endosymbiose et organites

Des analyses précises de l'ultrastructure anatomique, biochimique et phylogénétique de certaines organites constitutives de nos cellules eucaryotes, nous amènent à penser que la présence de mitochondries et de chloroplastes aurait une origine externe et a été réalisée par endosymbiose de bactéries archaïques lors de l'évolution.

D'autres endosymbioses d'eucaryotes existent comme par exemple l'algue coccomixa dans les cellules de ginkgo biloba découverte en 1992 ou les zooxanthelles (Dinoflagellés) dans les cnidaires (anémones de mer, coraux, ... ).

Les preuves

Théories symbiotiques de l'évolution

Selon la biologiste Lynn Margulis, célèbre pour son travail sur l'endosymbiose, la symbiose est un facteur clé de l'évolution des espèces. Elle considère que la théorie darwinienne, axée sur la compétition, est incomplète, et affirme qu'au contraire, l'évolution est orientée par des phénomènes de coopération, d‘interaction et de dépendance mutuelle entre organismes vivants[8].

À l'ensemble des niveaux d'organisation du vivant, seuls survivent, et se survivent, les associations à avantages et inconvénients réciproques et partagés[9].

L'origine des organismes pluricellulaires pourrait ainsi être d'origine symbiotique : des colonies d'unicellulaires auraient fini par former des assemblages permanents (un organisme multicellulaire) où chaque cellule s'est spécialisée. Cette idée est assez ancienne, on la trouve dans la théorie de la Gastræa de Ernst Hæckel par exemple.

Selon l'hypothèse de l'endosymbiose, les chloroplastes des végétaux ou les mitochondries des eucaryotes seraient issus de bactéries symbiotes. La cellule est une endosyncénose modulaire, elle a émergé par juxtaposition et emboîtement de partenaires devenus indissociables, le noyau en premier lieu, puis les autres organites[10].

Voir aussi

Notes et références

  1. Symbiose à trois dans cet exemple.
  2. Albert-Bernhardt Frank, Über die biologischen Verhältnisse des Thallus einiger Krustenflechten, Beiträge zur Biologie der Pflanzen, II, 1877, pp.  123-200
  3. Anton de Bary, De la symbiose, Revue internationale des sciences, III, 1879, pp.  301-309
  4. [1] P. Bricage, Systèmes biologiques : production, consommation, croissance et survie. Quelles règles? Quels degrés d'exigence? Quels bilans? (Détermismes écologique, biologique et génétique de l'adaptation aux changements et de la survie, aux divers niveaux d'organisation des dispositifs vivants. Comparaison entre le fonctionnement écologique du vivant et le fonctionnement économique des sociétés humaines. dept Biologie, Faculté des Sciences, Université de Pau, mai 2001.
  5. [2] P. Bricage, Héritage génétique, héritage épigénétique et héritage environnemental : de la bactérie à l'homme, le transformisme, une systémique du vivant. dept Biologie, Faculté des Sciences, Université de Pau, 2002.
  6. [3] P. Bricage, A new evolutionary paradigm : the Associations for the Mutual Sharing of Advantages and Disadvantages. dept Biologie, Faculté des Sciences, Université de Pau, 17/07/01
  7. http ://www. abbayeslaiques. asso. fr/ASSOCIATIF/AMSADAparadigm. PDF
  8. Evolution by Association. A History of Symbiosis. (1994) Jann SAPP, Oxford University Press, New York, Oxford, 255 p. ISBN 0-19-508821-2
  9. streaming et percolation : une nouvelle "théorie systémique" de l'évolution
  10. [4] 6th European Congress on SYSTEMS SCIENCE, (19 septembre 2005), Paris.

Recherche sur Google Images :



"Photo Symbiose entre poissons"

L'image ci-contre est extraite du site actu-environnement.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (350 × 523 - 280 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : symbiose - symbiotes - association - bactérie - symbiotique - organismes - espèces - endosymbiose - eucaryotes - procaryote - origine - algue - cellules - évolution - vivants - sciences - différentes - lichens - interaction - biologique - obligatoire - survivre - inconvénients - avantages - champignon - arbre - fourmis - organites - mitochondries - chloroplastes -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Symbiose.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 27/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu